image-1
Toujours
 
Demandez des renseignements à la source (Officiers d Etat civil, Notaires, Greffes des tribunaux, Archives Nationales d Haïti, partenaires des Archives Nationales d’Haïti) et non à des inconnus
Garder vos documents d’État civil à l’abri de l’eau, du feu, des souillures (graisse, boue, etc.)
Garder vos documents d’État civil en lieu sûr
Faire des photocopies de vos actes d’État civil, au besoin faire certifier les copies conformes par un notaire
Toujours déclarer les naissances, décès, mariages, divorces, adoptions à l’Officier d’État civil du lieu de votre résidence dans les délais prévus par la loi
Vous faire accompagner de deux témoins que vous connaissez personnellement lors de vos déclarations à l’Officier d’État civil
Bien relire l’inscription portée dans les deux exemplaires du registre de l’Officier d’État civil afin de vérifier l’orthographe des noms et les dates 
Comparer les informations figurant sur l’expédition d’acte d’État civil qui vous est remis par l’Officier d’État civil avec celles figurant sur les registres de par l’Officier d’État civil
Si une erreur est notée dans l’expédition ou dans les registres, demander la correction immédiate par l’Officier d’ Etat civil
Obtenir au moins un extrait de documents d’État civil en plus de la première expédition
Toutes les fois que possible, présenter l’enfant en personne à l’Officier d État civil lors de la déclaration de naissance
Avoir sur vous la copie de votre propre acte de naissance (ou extrait d’acte de naissance) et celui de la mère de l’enfant lors de la déclaration de naissance afin que l’Officier d’État civil puisse vérifier l’orthographe des noms
Demander au prêtre ou au pasteur de mettre le lieu et la date de déclaration de naissance sur le Certificat de baptême ou de présentation au temple de l’enfant.
 
Jamais
 
Plastifier totalement vos documents d’état civil
Ne pas réclamer l’expédition de l’acte à l’Officier d’État civil
Confier les originaux de vos actes d’état civil à des tiers inconnus
Des déclarations à répétition pour le même acte en changeant vous-même les noms ou les dates
Corriger, raturer, émarger vous-même un acte d’État civil, même en cas d’erreur mineure
Donner à vos enfants des prénoms dont l’orthographe est compliqué ou inhabituel
Détruire un acte d’État civil
Demander des informations à des inconnus concernant vos documents d’état civil
Payer plus que le tarif affiché pour un document d’État civil
Poser des actes sous une fausse identité
Ouvrir une succession sans que le décès ait été déclaré